Logo letter

 

 

 

 

 

Concours dumane in casa, architecte de demain, corse, construire demain, construire sa maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maison pierre corse, maisons pierre corse, maison typique corse, architecture typique corse, architecte maison corse, maison bioclimatique, architecte, écologie, savoir, tradition, traditionnel, techniques traditionnelles, comment construire en pierre, méthode constructive, détails techniques, éléments de modénature, maison de demain, corse, maison, matériaux, matériaux sain, vernaculaire, nouvelles méthodes constructives, envie de changer, construire sa maison, ajaccio, ville, village, campagne, montagne, volume, espace, jardin, paysage, jardin potager, architecture de demain, nouveaux matériaux,

UN HABITAT MITOYEN ECONOMIQUE ET BIOCLIMATIQUE EN MODULE BOIS

Pour répondre aux besoins grandissants de logements mais en économisant les ressources, et l'espace, nous avons proposé un habitat mitoyen, tout en apportant une attention toute particulière à la préservation de l'intimité de chaque famille.Cette démarche est inspirée des centres anciens des villages et des écoquartiers en Europe.En effet, si l'on implante un bâtiment sur de la terre cultivable, il est nécessaire de la valoriser au maximum, et donc de construire un habitat groupé, qui est synonyme de nombreuses économies(matériaux, coûts de construction et du foncier, diminutions des pertes calorifiques...)

Le module bois, produit localement, donne accès à une architecture bioclimatique, qui sera économe en énergie tout en conservant un coût de construction relativement faible.Ce sont des modules de 3,85 x 7,95, préfabriqués en atelier et facilement transportables. Ici, le bois choisi est le mélèze, qui prendra la teinte de la roche présente sur le site, ainsi qu'une isolation en ouate de cellulose à défaut de CSTB sur les posidonies ou laine de moutons...Cette solution permet de mettre en œuvre un chantier propre, et la durée de celui-ci est écourtée.

Afin de réduire d'avantage les coûts, il est proposé de réaliser une part des travaux en autoconstruction assistée par des professionnels.

Ici nous mettons en œuvres 2 types de modules : des modules « humides » comprenant les pièces d'eau, et des modules « secs », ne comprenant que des chambres et salons. Les cuisines et salles de bains sont accolées au mur mitoyen, les deux maisons ne nécessitent alors qu'un seul réseaux d'eaux. Les bureaux et une chambres sont eux aussi regroupés au centre du volume afin de relayer à l'extérieur les pièces bruyantes telles que les salons afin de préserver la quiétude de chaque famille.

Toujours dans ce sens, le terrain est séparé en deux pour que chaque logement bénéficie d'un jardin privé tout autour de sa maison. Les accès se font par des côtés opposés du terrain. L'un possède une entrée au niveau bas, et l'autre (à l'est) possède son entrée au niveau haut.

Comme les familles évoluent, la maison elle aussi est évolutive. Une chambre peut se transformer en dépendance du salon, un espace est laissé libre pour y aménager un bureau, atelier, ou encore une chambre d'enfant moyennant la pose d'un cloisonnement...On pourrait même envisager de rajouter, accolés aux salons, un module...

Bien sûr, la maison est accessible aux PMR moyennant quelques légers aménagements ce qui permet de conserver une certaine rationalité dans la répartition de l'espace.

Cette maison profitera au maximum des apports énergétiques naturels par le biais de systèmes simples :

Pour chauffer :

  • Apport solaire sur les vitrages au sud Volets intérieurs
  • Poêle à bois entouré de murs à récupération de chaleur.
  • Placé soit au rez-de-chaussée,près de la cage d'escalier qui amènera l'air chaud à l'étage.
  • Soit deux poêles sont placés aux différents étages.
  • Puits climatique arboré de plantes aromatiques à son entrée.
  • Les panneaux solaires thermique pour produire de l'eau chaude. A NOTER : que cette solution bénéficie d'un crédit d'impôts.

Pour rafraîchir :

  • Des treilles de plantes à feuilles caduques sur la façade sud. Elles coûtent bien moins cher que les avancées de toiture.
  • Les persiennes qui protègent les vitrages d'un soleil direct.
  • Une ventilation traversante Nord/Sud complété par un « skydôme » au dessus de la circulation, s'ouvrant en été, aspirant ainsi l'air chaud.
  • Puits climatique.

Aujourd'hui, il semble urgent de modifier notre manière de penser l'habitat, et de tendre vers des écoquartiers qui proposent, à priori, une réponse pertinente aux problématiques d'économies globales.Cet habitat, fait de matériaux naturels et utilisant des techniques bioclimatiques simples et anciennes, est certes plus respectueux de l'environnement, mais aussi plus sain, et il prend soin de votre confort, tout en prêtant attention, à long terme, à vos économies...

corse, habitat groupé, module bois, architecture, dumane in casa

De :  

Marion MARIANI, Architecte  //  Paul CASALONGA, Architecte & Ingénieur