Logo letter

De :   

Paul CASALONGA, Architecte & Ingénieur  //  Marion MARIANI, Architecte  

dumane in casa, autoconstruction encadrée, maison terre crue

Résumé :

Construction en Terre stabilisée

La construction en terre utilise de l’arène granitique, communément appelée tuf (tuvu)stabilisée à la chaux aérienne. La chaux aérienne est préférable à la chaux hydraulique ou au ciment, car elle permet la perspiration du mur, c'est-à-dire la migration de l’humidité intérieure du logement vers la surface extérieure, contribuant ainsi au confort climatique du logement.

Cette terre stabilisée peut inclure des fibres végétales telles que la paille hachée, ou la chevignotte (chanvre haché). Dans ce cas le confort climatique provient de l’isolation thermique provenant de la présence d’ai immobile dans les fibres. Mais d’une part ce béton de terre et fibres n’a pas une résistance mécanique suffisante pour que les parois soient porteuses,et il faut donc prévoir une structure en béton armé ou en bois, et d’autre part la résistance à l’abrasion étant faible, il faut prévoir un enduit extérieur et un enduit intérieur. La paroi en béton de terre stabilisée avec adjonction de fibres peut être mise en oeuvre en coulant le matériau dans des banches ou en utilisant des blocs tels que les chanvriblocs, comme l’on utiliserait des briques de terre cuite ou des agglomérés de béton.

Dans le cas où l’on ne mélange pas de fibres au béton de terre stabilisée, le confort climatique provient de l’écrasement des variations de température provoqué par la masse thermique (ou inertie thermique) du mur. Mis cette paroi possède une résistance mécanique suffisant pour que l’on puisse se passer de structure portante, et la résistance à l’abrasion est suffisante pour que l’on puisse se passer d’enduit extérieur et intérieur.Il y a deux façons de mettre en oeuvre ce béton de terre stabilisée sans fibres :

       - Béton pisé, c'est-à-dire mise en place d’un mélange relativement sec qui est compacté à l’aide d’une dame mécanique ou manuelle

       - Béton coulé, avec un mélange plus plastique mis en place avec une pervibration à l’aiguille ou une vibration des coffrages.

Les parois intérieures porteuses peuvent être réalisées à l’aide de blocs de béton de terre stabilisée et compressée dans des presses manuelles ou mécaniques.Dans le cas de l’utilisation de ces techniques, la part la plus important du coût ne provient pas des matériaux utilisés, mais en partie des banches de coffrage et principalement de la main d’oeuvre. Mais il s’agit de tâches simples ne nécessitant pas une main d’oeuvre spécialisée, qui peut donc être fournie par la famille des bénéficiaires de la construction.Il en est de même pour la fabrication des blocs de terre stabilisée et compressée, qui peuvent être fabriqués petit à petit par les membres de la famille (et leurs amis) pendant leur temps libre.

Une formation de 3 jours par un moniteur est suffisante pour que les bénéficiaires puissent se débrouiller eux-mêmes, avec un suivi bimensuel par le maître d’oeuvre, d’autant plus que les éléments qui ne seraient pas satisfaisant peuvent être facilement recyclés dans une nouvelle production.